07 68 96 10 52

Accueil / Edition 2024 / La Billetterie

SPECTACLE – Vous qui savez ce qu’est l’amour – Théâtre / Opéra

Samedi 6 juillet
20h30 – Clefs d’écoute, animée par Romie Esteves, durée 30 min
21h30 – Spectacle
Château de Myrat

10,00 20,00 

Raconter, interpréter, chanter les Noces de Figaro de Mozart, une des œuvres les plus complexes du répertoire, seule sur scène, accompagnée d’une guitare électrique. Pourquoi cette folie ?

Cette comédie au rythme trépidant nous parle de la confrontation de tout un chacun avec le réel, avec les autres et avec ses propres désirs, elle explore l’injustice sociale entre les classes, les genres, les âges, interroge la légitimité d’aimer, de désirer, de décider pour soi et pour les autres, et surtout elle met en scène subtilement le pouvoir déconcertant de l’amour, dans lequel Mozart y trouve « l’âme du génie » !

Cherubino, jeune adolescent en pleine effervescence, est le personnage idéal pour ouvrir de grands yeux sur toutes ces questions. Il s’étonne, s’émerveille, se révolte, tente de comprendre. Au-delà de la concordance de tessiture (seul rôle de mezzo-soprano dans l’opéra), il est donc celui que Romie Estèves choisit pour entrer dans les Noces et entraîner le public dans cette “folle journée”, articulant avec brio théâtre et opéra et même le stand-up ! Aussi, Cherubino, petit ange encore innocent mais plein de désir et d’illusions, répond à la jeune chanteuse, qui démarre le métier et entre pour de vrai dans le vif du sujet, en quittant les jupons du conservatoire et de ses propres fantasmes pour affronter le réel, et se rencontrer elle-même. Ces deux personnages en symbiose, l’un fictionnel, l’autre autobiographique sont tous deux campés par Romie Estèves, qui en profite dans son élan pour jouer également tous les autres personnages de cette comédie bouleversante !

Son partenaire, musicien renversant de virtuosité et de poésie attentif à ses moindres inflexions, joue Mozart dans toutes ces subtilités à la guitare électrique !

“La générosité, le débordement, la profusion qui se dégagent des Noces, ont constitué ma ligne directrice et aiguillé mon écriture : l’énergie de la déclinaison, du décuplement, de l’exponentiel, la mise en abîme, la confusion, la lutte intime de chaque personnage (y compris celui de la chanteuse) pour être heureux. Et aussi, le croisement des langages qui m’est cher : une langue sans frontière entre l’italien et le français, entre le XVIIIe et le XXIe siècle, une cohabitation des genres opéra, théâtre et performance, l’alternance constante entre parlé et chanté, entre jargon musical et parole ordinaire, entre le rocambolesque et l’affectif. Tout cela est tourné obstinément vers un même horizon : traverser la pièce, avec Cherubino sous le bras, et la raconter. Mission quasi impossible, à laquelle le personnage de la chanteuse s’attache autant qu’elle s’attache à son désir de chanter.” Romie Estèves

++ BORD PLATEAU / Clefs d’écoute – 30 min (le 6 juillet à 20h30)

Vous aimerez aussi